Test The Cave : loufoque, drôle et divertissant

Mis à jour : Jeudi 7 février 2013 à 11h13
0

 

The Cave Caverne jeu video ron gilbert humour plateforme xbox360 PC Linux Steam Wii U Téléchargement PS3

The Cave, nouvelle merveille de Ron Gilbert

The cave, bienvenue dans la caverne, et pas dans la cave comme on pourrait le penser de prime abord. Vous êtes accueilli par une voix chaude et mystérieuse. C’est la caverne, une caverne qui parle, trop classe pour draguer. Pas sûr d’après elle, oui car la caverne est doté d’un humour asse macabre. Assez en tout cas pour vous donner envie de la visiter. Il y a sept héros qui cachent une âme noire, une noirceur, un passager clandestin sombre, je pourrais continuer longtemps comme ça. Ils attendent au coin d’un feu qui crépite, par une nuit presque sans lune, le silence percé par le bruit des animaux nocturnes, loups et autre chouettes. Il y a la scientifique, la voyageuse dans le temps, le fermier, l’aventurière, les jumeaux, le moine et le chevalier. Je choisis l’aventurière, prend un pied de biche et détruit la barricade qui m’empêche de pénétrer dans la caverne malgré les nombreux avertissements qui me poussent à rebrousser chemin. Ok, mais maintenant que j’ai téléchargé le jeu sur le Xbox Live après une longue, très longue mise à jour de ma console, c’est pas pour remonter à la surface.

L’aventurière, mode Lara Croft

Je longe un couloir, illuminé de champignons fluorescents, quelque chose me dit qu’il ne faut pas les manger. Mon aventurière évolue facilement et rapidement, grimpe, saute, toujours armée de son pied de biche. Avec son grappin, aucun endroit (ou presque) ne lui est inaccessible. Elle peut grimper telle Lara Croft un peu partout. J’arrive sur un pont. Bloqué. Il n’a pas l’air très solide. Avec plusieurs personnes dessus, il devrait s’effondrer. J’appelle du renfort, le chevalier et les jumeaux. L’aventure peut continuer avec trois des sept personnages. Il faut bien les choisir pour qu’ils soient complémentaires. En outre, cela offre une vraie possibilité de rejouer l’aventure avec d’autres personnages.

L’humour de caverne

Mais ce qui marque tout de suite dans The Cave, édité par Sega, c’est l’humour, omniprésent. Avant de pénétrer dans la caverne, on se retrouve devant une boutique souvenir, comme dans n’importe quel lieu touristique. L’employé a une cave en moins, pardon une case. Pour entrer dans la caverne, on doit lui rendre un petit service. L’occasion de démarrer le jeu en affrontant déjà quelques pièges et en résolvant quelques énigmes basiques, le tout dans une ambiance qui rendrait claustrophobe une sardine à l’huile. Il y a notamment une grosse bébêtes, sorte de chien de garde avec de grandes dents et qui souffle un air chaud putréfiant. Mais c’est fou ce que l’on peut faire avec une saucisse, un seau et un fusible. The Cave a un côté hommage à McGyver. D’ailleurs, on n’est pas trop de trois pour résoudre les énigmes. Quatre même si vous prenez comme moi les inquiétants jumeaux. Ils ont tous un pouvoir spécial différent, l’aventurière qui peut grimper partout, le chevalier, âme noble avec ses ailes qui l’empêche de mourir quand il tombe de haut ou quand un garde lui tire dessus.

Un jeu signé Ron Gilbert

Dans la Caverne, il y a plein de de choses à découvrir, comme un satellite spoutnik enfoncé sous terre. Ca sert à rien, mais c’est rigolo. Ne ratez pas non plus l’écriteau avant de rentrer dans la caverne. Hilarant. Mais vous êtes prévenu, vous allez mourir souvent, quoiqu’on ne meurt pas dans la caverne, en tout cas pas trop vite et en plus ça couterait trop cher en assurance. Et si l’on fait un faux pas, on revient pas très loin. The Cave, c’est le nouveau jeu de Ron Gilbert, connu des anciens pour quelques uns des jeux d’aventure en point’n click les plus novateurs et les plus drôles de l’histoire du jeu video : Maniac Mansion ou encore Monkey Island pour ne citer qu’eux. « Donner le jour à The Cave fait partie des projets qui mûrissaient en moi depuis trente ans » confie Ron Gilbert. « Aux côtés des équipes immensément créatives de Double Fine et avec le soutien de SEGA, j’ai enfin pu transformer ce vieux rêve en réalité. »
Merci Ron.

Ma note : 17 sur 20

La caverne ou The Cave est un jeu franchement drôle, bourré de clin d’oeil avec une atmosphère vraiment particulière, étrange et un bruitage sonore bien trouvé. Le jeu est aussi inventif, mais pas casse tête, facile à prendre en main, il ne va pas vous exploser les neurones et vous donner envie d’arrêter trop vite. Au contraire, vous allez avoir envie de plonger chaque minute un peu plus dans THE CAVE. D’autant que le décor dans la pure tradition des jeux de Ron Gilbert. La pierre, l’eau, le feu et ces touches de vert et de noir. Un bijou graphique aussi, avec des décors de fête foraine, de château avec la princesse bêcheuse (rira bien qui rira le dernier, princesse) ou même une base de lancement nucléaire. Et n’oubliez pas il n’y a rien de tel qu’un corps en décomposition pour effrayer les touristes. The Cave est téléchargeable sur le PlayStation Network, l’eShop de Nintendo pour consoles Wii U,  les consoles Xbox 360 via le Xbox LIVE Arcade et Steam (PC, Mac, Linux)

Image de prévisualisation YouTube
The Cave Caverne jeu video ron gilbert humour plateforme xbox360 PC Linux Steam Wii U Téléchargement PS3

Les jumeaux, pas si gentils que ca dans The Cave

The Cave Caverne jeu video ron gilbert humour plateforme xbox360 PC Linux Steam Wii U Téléchargement PS3 Sega

The Cave peut se jouer à trois en local

Sega Toys Homestar Original Heimplanetarium
MONKEY ISLAND Edition Spéciale Collection - Jeu PS3
29.99 € PriceMinister

| |
Vous en pensez quoi ?

LAISSER UN COMMENTAIRE