Adobe annonce sa Creative Suite 5 qui sera disponible en mai

Mis à jour : Dimanche 26 septembre 2010 à 20h25
0

La suite CS5 d'Adobe.

C’était prévu pour aujourd’hui, 12 avril 2010 : Adobe a dévoilé les contours de sa suite créative, 5è du nom : Creative Suite 5, ou CS5 pour les intimes. L’éditeur de Photoshop, basé à San José en Californie, parle dans son communiqué, d’une mise à jour majeure, tant pour les outils de création que pour la productivité.

Voici un extrait du communiqué de presse en français :

« Adobe Creative Suite 5 Master Collection offre plus de 250 nouveautés. Avec de nouveaux documents interactifs et une prise en charge optimisée des lecteurs électroniques, InDesign CS5 ouvre la voie à la publication numérique. La création et la retouche d’images sont dopées par la technologie Refine Edge de Photoshop CS5, qui offre de meilleures performances de détection des contours et de masquage. Photoshop CS5 permet également de supprimer un élément d’une image et de remplacer instantanément les pixels manquants avec la fonction de remplissage d’après le contenu. Les nouvelles options de contour d’Adobe Illustrator CS5 permettent aux utilisateurs de créer des contours d’épaisseur variable en ajustant précisément le trait en tout point du contour.
Travailler plus vite, avec une précision accrue
Adobe Creative Suite 5 Master Collection s’enrichit de nombreuses innovations technologiques qui, ensemble, améliorent considérablement les performances. Adobe Photoshop, Adobe Premiere Pro et After Effects s’exécutent maintenant en mode 64 bits natif sur les plates-formes Mac et Windows®, et confèrent davantage de fluidité aux utilisateurs travaillant sur des projets haute résolution. Le moteur de lecture Adobe Mercury à accélération GPU NVIDIA® – très attendu – permet aux utilisateurs d’Adobe Premiere Pro CS5 d’ouvrir leurs projets plus rapidement, de peaufiner en temps réel des séquences haute définition riches en effets spéciaux et de lire des projets complexes sans effectuer de rendu. Avec l’outil Roto-pinceau révolutionnaire d’After Effects, les utilisateurs isolent les éléments en mouvement du premier plan en un temps record. De plus, comme Dreamweaver CS5 prend maintenant en charge les systèmes de gestion de contenu courants – Drupal, Joomla! et WordPress –, les designers peuvent obtenir des vues précises du contenu web dynamique dans le logiciel. »

Voici le prix des cinq coffrets qui seront proposés :

  • Adobe Creative Suite 5 Master Collection : 3.099 € HT
  • Adobe Creative Suite 5 Design Premium : 2.299 € HT
  • Adobe Creative Suite 5 Design Standard : 1.699 € HT
  • Adobe Creative Suite 5 Web Premium : 1.999 € HT
  • Adobe Creative Suite 5 Production Premium : 2.099 € HT

Les commandes pour les packs viennent de commencer

Les premières mises à jour sont aussi disponibles

Et voici les logiciels en CS5, individuellement

Parmi les nouveautés, Adobe Flash Catalyst dont l’un des objectifs majeurs était de permettre aux designers – non dotés de talents de développeurs informatiques – de pouvoir créér des applis notamment pour l’iPhone, l’iPod Touch et l’iPad, à partir de projets Flash, sans écrire une seule ligne de code en C, Objective-C ou Cocoa. Malheureusement pour l’éditeur de Flash, en dévoilant la prochaine version d’iPhone OS 4, la semaine dernière, Apple a également revu les clauses du contrat que doit signer chaque développeur avant de pouvoir adhérer au programme Développeur, et de télécharger la version 4 du SDK (kit de développement logiciel). Et le recours à un outil comme Flash Catalyst – sans le nommer – est désormais interdit. Un sale coup, comme on dit, qui devrait représenter un énorme manque à gagner pour Adobe. On se souvient de l’annonce tonitruante de l’éditeur, en octobre dernier, qui promettait, avec CS5, de concevoir des applications iPhone natives, à partir d’une application écrite en Flash.

Sur son blog intitulé Daring Fireball, John Gruber a mis en ligne l’article du contrat. Si vous lisez l’anglais, vous saisirez l’évolution. Voici le paragraphe jusqu’à la sortie d’iPhone OS 4 Developer Preview :

3.3.1 — Applications may only use Documented APIs in the manner prescribed by Apple and must not use or call any private APIs.

Et voici, le paragraphe tel qu’il est aujourd’hui :

3.3.1 — Applications may only use Documented APIs in the manner prescribed by Apple and must not use or call any private APIs. Applications must be originally written in Objective-C, C, C++, or JavaScript as executed by the iPhone OS WebKit engine, and only code written in C, C++, and Objective-C may compile and directly link against the Documented APIs (e.g., Applications that link to Documented APIs through an intermediary translation or compatibility layer or tool are prohibited).

Très critiqué, Steve Jobs est monté au créneau, dimanche, en répondant personnellement par mail au PDG d’une PME qui se plaignait de cette évolution.


| | | | | | | | |
Vous en pensez quoi ?

LAISSER UN COMMENTAIRE